A LA UNE : une toile de Sanyu, une technique mixte de Speedy Graphito…

Pour les fêtes de fin d’année, les maisons de ventes sortent leurs plus beaux chefs-d’oeuvre. Au programme : une composition florale de Sanyu estimée 3 à 4 millions d’euros, une œuvre de 1961 de Speedy Graphito, un dessin de François Boucher, un tableau de l’Ecole Flamande du XVIIIe d’après Rubens, un portrait de jeune fille par André Derain, un paysage de Liao Chi-Chun… Découvrez notre sélection en images d’objets annoncés dans les ventes aux enchères du 18 au 24 décembre 2017.

.

Coup de cœur de la rédaction

Partir d’une toile trouée pour réaliser une œuvre d’art ? Voici le défi relevé par Olivier Rizzo, plus connu sous le pseudonyme de Speedy Graphito. Le street-artiste, né en 1961, a donc ajouté une seconde toile par-dessus la première abîmée, sur laquelle il a représenté un avion, pourvu d’un véritable petit moteur qui tourne lorsqu’il est branché !  

« Ce très grand format de 3 mètres de long a été réalisé en 1990. L’un des personnages représentés dans le hublot central et pourvu de grandes dents blanches fait directement référence aux héros de Keith Haring, particulièrement actif à cette époque. », détaille Jules Régis de l’Hôtel des ventes de la Vallée de Montmorency où le tableau sera mis aux enchères lundi 18 décembre 2017 en Live sur Interencheres.

« Les œuvres de Speedy Graphito réalisées après 2010 enregistrent toujours de très bons résultats aux enchères, jusqu’à 45 000 euros au marteau. Il est très rare de trouver une peinture de l’artiste datant des années 1990, car il en produisait très peu », ajoute Jules Régis avant de préciser que « Air France » (le nom de ces deux toiles superposées) est représenté dans une des monographies de Speedy Graphito. C’est d’ailleurs chez l’imprimeur de cet ouvrage de référence que l’œuvre a été retrouvée. Le street-artiste lui en avait fait cadeau.

.

Les commentaires sont fermés.