1 été pour 2 Peugeot 403

Dans la catégorie des berlines populaires, la Peugeot 403 a longtemps fait partie des reines. Pourtant, lors de sa présentation au Salon de l’Auto en 1955, tous les observateurs n’avaient d’yeux que pour la DS. Alors que la 403 se confortait dans un conformisme voué à séduire en premier-lieu la bourgeoisie, la DS et ses lignes futuristes épatait la galerie. Pourtant, la 403 n’a pas à rougir face au mythe de Citroën, avec 1,1 million d’exemplaires vendus en douze ans à partir de 1955, contre 1,4 million pour sa rival aux chevrons.

.

Cet été, deux 403 seront proposées aux enchères. Si ces deux autos portent le même numéro, il s’agit pourtant de deux modèles diamétralement opposés. L’une est ultra-abordable et méconnue, alors que l’autre ferait presque figure d’automobile historique, entre sa finition et le nom de son illustre acquéreur.

Ce premier modèle proposé à la vente le 13 juillet 2017 à Saint-Etienne, par Maîtres Agnès Carlier, Dominique Imbert et Edouard Morel, a parcouru 57 110 kilomètres depuis sa première immatriculation en 1957 et son estimation est comprise entre 1 500 et 2 000 euros. Autant dire que devenir collectionneur a rarement été aussi abordable.

Quelques semaines plus tard, le 12 août, c’est à l’Hôtel des ventes de Nîmes qu’il faudra se rendre puisque Maîtres Pierre Champion et Françoise Kusel  proposeront une 403 au caractère mythique. En effet, ils ont réussi à mettre la main sur l’automobile de Tony Canal. Son nom ne vous dit peut-être rien, mais vous l’avez sûrement déjà entendu jouer de la trompette puisqu’il accompagnait Joe Dassin. En plus d’avoir un passif haut-en-couleur, cette automobile décapotable rouge est un modèle beaucoup plus recherché. L’estimation est donc bien plus élevée, comprise entre 30 000 et 35 000 euros.

Pour l’anecdote, ce modèle tricolore est sûrement le plus connu de l’autre côté de l’Atlantique, puisque des millions d’Américains ont pu admirer pendant des années le vieux cabriolet cabossé de Colombo. Si Peugeot n’était pas ravi de cette publicité peu avantageuse à l’origine, le constructeur tricolore avait fini par publier une publicité pour saluer la mémoire de l’acteur Peter Falk. Au moment de son décès, on avait ainsi pu découvrir dans la presse hexagonale une image de sa 403 cabriolet.

.

Les commentaires sont fermés.