Voitures de collection : les dernières tendances

Après les appellations « old masters » et « contemporary art » pour l’art ancien et contemporain, les véhicules de collection ont désormais leurs propres désignations : « old-timer » et « classic car » pour les voitures roulant avant 1960 et « youngtimer » pour toutes celles apparues à partir de 1970. Ces spécifications confirment la forte accélération du marché des voitures anciennes, à l’image de la récente vente organisée lundi 31 octobre 2016 à la Mézière près de Rennes au cours de laquelle les 65 véhicules de collection proposés ont trouvé acquéreur. À l’occasion de ce succès d’enchères, le commissaire-priseur au marteau, Maître Xavier Gauducheau dévoile les dernières tendances du marché.

.

Place aux cyber-collectionneurs

La vente aux enchères de 65 véhicules de collection organisée lundi 31 octobre 2016 à la Mézière près de Rennes et en direct sur le Live d’Interencheres a totalisé plus d’1 million d’euros d’adjudication, dont plus de 270 000 euros sur Internet, soit 30 % du produit vendu. « Si les amateurs et les collectionneurs étaient autour de 1 500 sur place le jour de la vente, plus de 300 personnes ont également suivi la vente sur Internet, et ont enchéri en Live », explique Maître Xavier Gauducheau, confirmant ainsi les nouvelles habitudes des collectionneurs qui n’hésitent plus à acheter directement sur Internet..

(Photo de gauche : Chevrolet Apache de 1959

adjugée 12 000 euros)

.

.

Les Ferrari doublement convoitées

Les 4 Ferrari présentées à la vente ont toutes obtenu d’importantes adjudications : 28 100 euros pour un Mondial cabriolet rouge de 1985, 34 000 euros pour un modèle similaire mis en circulation en 1989 (photo en bas à gauche), 58 100 euros pour une 335 jaune de 1994 (photo en haut à gauche) et jusqu’à 72 100 euros pour une Ferrari 500 Maranello de 1997.

.

« La cote des Ferrari est en constante progression. Leur prix aux enchères a littéralement doublé depuis 2013 », constate le commissaire-priseur, avant d’ajouter que les collectionneurs de ces belles italiennes au cheval cabré sont restés les mêmes depuis 2013.

.

.

.

Youngtimers, les nouvelles stars du marché

205 Peugeot, Golf GTI, Renault 25, les voitures populaires dans les années 1970 et 1980 sont devenues cultes ! « Ceux qui ont vu rouler ces voitures dans leur enfance et qui rêvaient de pouvoir les conduire n’hésitent pas à se les offrir. Ces véhicules encore financièrement accessibles sont par ailleurs plus faciles à conduire au quotidien, d’une part parce qu’ils sont sûrs en matière de sécurité et d’autre part parce qu’ils passent plus inaperçus que les « old-timers » ou « classic car » qui datent d’avant les années 1960 », poursuit Maître Gauducheau.

.

Au cours de sa vente du 31 octobre dernier, le commissaire-priseur a adjugé une Volkswagen Golf GTI de 1980 à 10 000 euros (photo à gauche) et une Alpha Roméo GTV6 de 1982 à 9 200 euros.

.

Pick-up et voirures atypiques

Parmi les bonnes surprises de cette vente aux enchères figurent également les pick-up, particulièrement recherchés par les collectionneurs. Ainsi deux Ford F100 de 1955 (avec un compteur en miles) et de 1956 ont respectivement été adjugées à 17 500 euros et 14 000 euros, une Chevrolet C10 de 1969 a trouvé preneur à 18 000 euros, et une autre Chevrolet 3 600 de 1954 a été vendue à 13 400 euros. Les voitures atypiques ont également remporté les faveurs des acheteurs : une Excalibur Phaeton série III de 1978 a été adjugée en Live à 26 100 euros (photo à gauche) et un ancien camion-atelier Citroën HZ Magasin, qui sillonnait les campagnes françaises pour vendre des marteaux, tournevis et autres articles de bricolage et de quincaillerie a été adjugé à 6 000 euros (photo ci-dessous).

.

Lien vers les prochaines ventes de véhicules de collection

.

.

184033_c47d452e23d721b54791a9b2dd0214fc

.

.

.

Les commentaires sont fermés.