Aux enchères cette semaine (2-8 octobre 2017)

Découvrez notre sélection en images d’objets annoncés dans les ventes aux enchères du 2 au 8 octobre 2017.

 

Coup de cœur des ventes à venir

Cette commode nîmoise en noyer, pourvue de deux tiroirs et d’un plateau en bois, est d’une qualité remarquable. Comme l’explique Maître Pierre Champion, « elle a tout pour elle. Elle est galbée en façade et elle présente des côtés mouvementés, ainsi que des travers sculptés et ajourés de rocaille, ce qui lui confère à la fois de la profondeur et de la légèreté» Au XVIIIe siècle, la production de mobilier en bois naturel devient particulièrement importante entre Nîmes et Arles. Les commodes y sont souvent réalisées en noyer et présentent un plateau en marbre ou en bois, des caractéristiques dont témoignent parfaitement cette pièce qui sera mise en vente samedi 7 octobre par Maîtres Champion et Kusel à Nîmes et sur le Live d’Interencheres.

« Aujourd’hui, même si le marché des meubles classiques a chuté, les pièces de qualité tiennent encore une certaine cote. Pour ce qui est des commodes, les plus recherchées sont les provençales en noyer et les bordelaises en acajou. Bien qu’elles se vendaient autour de 30 000 euros il y a une dizaine d’années, elle atteignent encore aujourd’hui au minimum le tiers de ce prix. Elles sont prisées des particuliers qui souhaitent habiller leur appartement ou leur belle demeure. » Imaginez un meuble de cette qualité dans un intérieur moderne et épuré. La beauté du meuble n’en ressortira que davantage et donnera du cachet à la décoration intérieure…

A côté de cette commode estimée entre 8 000 et 10 000 euros, une Tête de Torero de Bernard Buffet (1928-1999), estimée entre 60 000 et 80 000 euros, achèvera de donner le ton à cette belle vente de rentrée. « De nombreux clowns sont déjà passés sur le marché, mais la figure du torero est beaucoup plus rare, ce qui devrait susciter un intérêt tout particulier », conclue le commissaire-priseur.

 

A lire aussi…

L’artiste J. Schoumann choisit les enchères pour rencontrer le grand public

Des intérieurs privés à visiter et à saisir

Les commentaires sont fermés.