Dans la maison de famille de Louis Janmot

Mise à jour du 13 juin 2017 : le dessin préparatoire à la fresque Famille a été adjugée 16 500 euros.

Restées jusqu’à ce jour dans la famille de l’artiste, huit études de Louis Janmot (1814-1892) seront mises aux enchères par la maison Bérard-Péron-Schintgen lundi 12 juin 2017 à Lyon et sur le Live d’Interencheres. Réalisées entre 1837 et 1868, elles témoignent du tournant qu’emprunte l’œuvre du peintre de l’Ecole de Lyon qui se lance dans des peintures grand format d’inspiration religieuse.

Le programme décoratif d’une demeure disparue

Au cours des années 1960, Louis Janmot s’installe dans les Hauts-de-Seine, à Bagneux. Il entreprend alors de réaliser l’ensemble des décors de cette demeure familiale, dont il ne subsiste aujourd’hui qu’études et photographies. La propriété fut en effet pillée lors de l’invasion prussienne des années 1870. Au cœur de cette vacation, à côté d’une étude de Vierge à l’Enfant estimée entre 4 000 et 5 000 eurosun important dessin préparatoire à une fresque, Familleexécuté à la mine de plomb et rehaussé de craie blanche, évoque ce temps disparu. « On y reconnaît à gauche l’artiste dessinant et observant le spectateur, explique Maître François Péron. Il fait face aux membres de sa famille, regroupés pour l’occasion devant une architecture ouverte sur l’extérieur. » Autour des six enfants, Léonie, la femme de l’artiste, tient leur jeune cadet Norbert, à la manière d’une Vierge à l’Enfant. Au-dessus d’eux, un angelot emporte Henry, le jeune garçon du couple, décédé trois ans plus tôt.

 

Ce dessin est le dernier témoignage d’un portrait familial touchant, proche par sa qualité d’exécution de son chef-d’œuvre, Le Poème de l’âme, auquel il s’attellera toute sa vie. Des études pour cette dernière œuvre majeure de dix-huit tableaux seront d’ailleurs proposées à la vente, estimées entre 400 et 500 euros.

 

Lien vers les œuvres de Louis Janmot aux enchères le 12 juin 2017

 

Les commentaires sont fermés.