Des œuvres du XVIe au XIXe siècle découvertes dans une cave des Hauts-de-Seine

450 œuvres découvertes au fond de la cave d’un ancien restaurateur de tableaux seront mises aux enchères par Maître Christophe Lucien dimanche 19 novembre 2017 à Nogent-sur-Marne. Datés du XVIe au XIXe siècle, ces tableaux, dessins et gravures sont pour la plupart en excellent état et sont estimés de 20 à 4 000 euros. L’occasion de démarrer une collection d’œuvres anciennes en s’inspirant du regard aiguisé d’un spécialiste et passionné d’art.

 

Chargé de procéder à l’inventaire judiciaire d’une villa des Hauts-de-Seine, Maître Christophe Lucien découvre un véritable capharnaüm. « Devant cette maison dans son jus, nous avons été obligés de rebrousser chemin car il était impossible de procéder à l’inventaire sans l’aide de manutentionnaires », explique le commissaire-priseur. De retour sur les lieux, il inspecte chaque pièce avec soin, avant de rejoindre la cave. « A peine entré, j’ai d’abord été attiré par des cadres à tableaux qui étaient enchevêtrés sur le sol. Puis, j’ai éclairé la salle et j’ai aperçu des planches de bois emboîtées le long du mur. J’ai reconnu une palissade de cave à charbon. J’ai demandé à ce qu’elle soit démontée, et là, j’ai découvert, dans l’enfoncement du mur, sous un amas de matelas moisis, des centaines de tableaux et dessins empilés à l’horizontale, les uns sur les autres»

 

La collection d’un restaurateur de tableaux anciens

 

Dissimulés dans la cave depuis les années 1960, ces tableaux, dessins et gravures datés des XVI, XVII, XVIII et XIXe siècles, avaient jusqu’alors échappé à la vigilance de tous les experts, intervenus dans la demeure quelques années plus tôt.

« Certains étaient dans un état très accidentés, déchirés, abîmés au gré du temps, voire moisis par l’humidité. Ils ont depuis fait l’objet de plusieurs vacations à la demande des descendants, mais dimanche 19 novembre, nous disperseront les œuvres les plus importantes et en meilleur état. Parmi elles, figure un magnifique dessin à la sanguine de Luca Giordano (1634-1705) (photo ci-contre) estimé entre 3 000 et 4 000 euros. »

Cet ensemble incroyable appartenait à Etienne Mouchoux, un restaurateur de tableaux pour les plus grands antiquaires parisiens de la rive gauche, qui était installé rue de Lille avec son grand-père Pierre-Napoléon, dans les années 1930, 1940 et 1950.

« Il a probablement constitué cet ensemble en achetant en ventes aux enchères courantes, se portant acquéreur de caisses entières remplies d’œuvres d’art à restaurer, commente Maître Christophe Lucien. Certaines présentent d’ailleurs la marque d’un début de restauration. »

 

Découvrez les œuvres en vente dimanche 19 novembre à Nogent-sur-Marne

 

Des œuvres estimées de 20 à 4 000 euros

 

« Cette vente est l’occasion parfaite pour commencer une collection d’œuvres anciennes. Certaines sont estimées à des prix très accessibles, dès 50 euros, et toutes sont soumises à des frais judiciaires de 14,40 %. »

 

Ainsi, une Vénus alanguie réalisée à l’aquarelle (photo ci-contre) est estimée entre 100 et 120 euros, tandis qu’une scène orientaliste peinte vers 1840 et une vue de Venise par une école italienne du XVIIIe siècle sont estimées à moins de 300 euros. Il faudra ensuite compter entre 400 et 500 euros pour un portrait d’homme ou un nu signés du XIXe siècle, de même que pour une scène mythologique peinte vers 1830.

 

 

« Certains pourront en profiter pour s’essayer à la restauration, d’autres pour aiguiser leur regard et tenter peut-être de décrypter une signature. C’est une vacation amusante qui change des ventes classiques. Nous devrions avoir de belles surprises ! Et il faut savoir que tous les objets n’ont pas été photographiés. Il reste donc à peu près la moitié à venir découvrir dans notre salle des ventes de Nogent-sur-Marne. »

 

Sélection d’œuvres estimées de 100 à 3 000 euros :

Les commentaires sont fermés.