Du vin et des huîtres pour un été festif

Plus de 2 000 bouteilles des meilleurs crus d’un restaurant près de Rennes et 60 tonnes d’huîtres à récupérer directement sur leur lieu de culture, entre les plages normandes d’Utah Beach et Omaha Beach : programme des prochaines enchères gastronomiques !

.

Les grands crus d’un restaurant gastronomique

Suite à la liquidation judiciaire d’un restaurant gastronomique près de Rennes, plus de 2 000 bouteilles de vin seront mises aux enchères par l’étude Gauducheau-Jezequel mardi 27 juin 2017 à Le Rheu. « A côté de quelques bouteilles de Bourgogne et de Champagne, les grands crus classés bordelais représentent un tiers de la vente », explique Maître Christian Oriot.

De nombreux vins datent de plus de quinze ans. Parmi eux, douze bouteilles de Château Balestard de 1990 sont estimées autour de 250 euros, soit une trentaine d’euros la bouteille. Le très recherché Château Angélus devrait quant à lui attirer l’attention des grands amateurs, avec un lot de cinq bouteilles de 1995, estimé autour de 500 euros (soit 100 euros la bouteille).

 

« Tous ces vins ont été achetés en primeur, soit deux ans avant leur mise en bouteille. C’était un moyen pour les restaurateurs de garnir leur cave à moindre frais. » Vendus sans prix de réserve, ces grands crus pourront ainsi rejoindre aussi bien les tables de grands restaurants et collectionneurs, que celles plus modestes d’amateurs et fins gourmets.

Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

.

La première vente aux enchères d’huîtres !

Pour la toute première vente d’huîtres de l’histoire des enchères, 60 tonnes de mollusques passeront sous le marteau de Maître Jean Rivola mardi 27 juin 2017 à Grandcamp-Maisy, sur la côte normande, entre les plages d’Utah Beach et Omaha Beach.

« Cette vacation judiciaire intervient suite à la succession d’un ostréiculteur, détaille Pierre-Harald Leducq, élève commissaire-priseur. Plus de 12 000 poches d’huîtres des tailles 1 à 4, ainsi que le matériel agricole seront proposés aux plus offrants. Attention, seuls les professionnels de l’ostréiculture disposant d’agréments pour la purification et l’expédition seront autorisés à enchérir. Avant la vente, la visite des deux sites de culture des huîtres se fera directement sur la base conchylicole. Les ostréiculteurs intéressés seront conduits au plus près des concessions à bord de la remorque d’un tracteur. »

Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

Les commentaires sont fermés.