Fusils de chasse : une vente dans le viseur

bannierefusils1

La prestigieuse collection d’un chasseur bourguignon sera dispersée à Dijon et sur le Live vendredi 13 mai 2016. Des armes à platines des grandes marques Holland & Holland, James Purdey & Sons, Granger et Guichard figurent notamment au programme de la vente.

.

Les chasseurs sachant chasser suivront sans conteste ces enchères ! Non, il ne s’agit pas d’une nouvelle locution censée améliorer sa prononciation, mais d’une prédiction qui se réalisera vendredi 13 mai 2016 à Dijon et en direct sur le Live d’Interencheres. Ce jour-là, Maîtres Hugues Cortot et Emmanuel de Vrégille disperseront les fusils d’un grand chasseur bourguignon. « Il est très rare de trouver un ensemble d’une telle qualité sur le marché. Cette prestigieuse collection composée d’une cinquantaine d’armes comprend quelques modèles anciens des XVIIIe et XIXe siècles, mais surtout des fusils du XXe siècle utilisés par leur propriétaire à l’occasion de grandes parties de chasse en Afrique, en Pologne et dans le reste du monde. Ce passionné en prenait grand soin. Il leur avait consacré une pièce entière de sa résidence, dans laquelle les armes étaient méticuleusement rangées dans des râteliers et des armoires fortes sécurisées. Après son décès, ses proches ont décidé d’organiser une grande vente aux enchères de tous ses fusils pour rendre hommage à sa collection et permettre aux chasseurs d’acquérir ces armes de prestige », précise Philippe Javelet de la maison de ventes.

.

bannierefusils2

.

Les amateurs devraient être nombreux à plébisciter la vingtaine de fusils à platine, ces armes de luxe munies de plaques de fer finement gravées, sur lesquelles sont fixées les pièces servant à la mise à feu. Les plus grandes marques de ces modèles de précision, fabriqués en toutes petites séries, seront représentées à la vente, comme Holland & Holland, James Purdey & Sons ainsi que les françaises Granger et Guichard. Parmi les « top lots » de cette dispersion figurent une paire de fusils à platines Holland & Holland, gravée de rinceaux feuillagés et proposés avec leur une valise en cuir (estimation de 12 000 à 15 000 euros) et un fusil « drilling » à trois coups, deux cartouches et une balle, de marque Franz Sodia estimé de 500 à 600 euros. « Il y a également une triplette de fusils à platine de marque Granger, qui a pour particularité d’avoir trois canons différents, à utiliser selon la taille du gibier ou la le tir à effectuer », détaille Philippe Javelet avant de préciser l’estimation de 20 000 à 25 000 euros.

.

Si les chasseurs savent qu’il est nécessaire de détenir un permis de chasse ou une licence de tir en cours de validité pour acquérir un fusil aux enchères, les amateurs d’armes anciennes datant d’avant 1900 n’auront quant à eux besoin d’aucun document particulier pour acheter ces modèles d’antan. Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

 

Les commentaires sont fermés.