Le Musée Grévin de la Provence a vendu tous ses mannequins

Les 54 mannequins de cire du Musée Grévin de la Provence ont tous trouvé preneur lors de la vente organisée sur place et sur le Live d’Interencheres par Maîtres Emmanuelle Hours et Jennifer Primpied-Rolland mardi 17 octobre 2017. Les curieux sont venus en nombre visiter une dernière fois ce lieu atypique du centre-ville de Salon-de-Provence, et certains d’entre eux n’ont pas hésité à s’offrir le sosie de Napoléon, Fernandel ou Jean-Pierre Foucault, poussant les enchères jusqu’à 1 000 euros en Live pour la figure médiévale de Dante, Béatrix.

Créé en 1992, le Musée Grévin de la Provence fermait ses portes après 30 années d’activité et vendait son entière collection. A travers des figures emblématiques, il retraçait en 16 scènes l’histoire de la région du VIIe siècle avant J.-C. à nos jours. De Dante s’inspirant de la Provence tourmentée pour rédiger quelques vers de sa Divine Comédie, à Marcel Pagnol, en passant par Pétrarque, Paul Cézanne ou Alphonse Daudet, les artistes et penseurs les plus illustres y côtoyaient des hommes politiques, des figures de la cité des papes et des célébrités du show-biz tels que Jean-Pierre Foucault ou Mireille Mathieu, tous deux parrains du musée.

.

Fabriquées il y a une vingtaine d’années, ces effigies de cire agrémentées d’éléments de décor étaient estimées autour de 100 euros et vendues sans prix de réserve. Toutes ont trouvé preneur de 100 à 1 000 euros. « Hormis un collectionneur partageant sa vie entre la Hollande et la Belgique, les enchérisseurs étaient tous français, note Maître Primpied-Rolland. Parmi eux, un particulier vendéen s’est offert la figure de Fernandel pour 450 euros. Il nous a confié qu’il l’installerait dans sa chapelle privée et qu’il l’habillerait en soutane à la manière du personnage de fiction et curé italien Don Camillo. »

Les musées de la région ont eux aussi répondu présent. Le mannequin de cire de Mireille Mathieu décorera ainsi l’accueil d’un musée en Ardèche, tandis que Manon des Sources rejoindra le Musée du Savon à Marseille, rapporte France Bleu Provence. « Les enchères se sont effectuées en salle, mais aussi en Live. » Une cinquantaine de personnes, dont de nombreux curieux, ont ainsi fait le déplacement pour profiter du spectacle et d’une toute dernière visite guidée de ce lieu atypique.

.

Les commentaires sont fermés.