Vente hommage à Baptiste, victime du Bataclan

actu-banniere-modele

Mise à jour du 24 avril 2017 : Une très belle vente pour l’association Le kiosque à Baptiste qui a totalisé environ 40 000 euros.

En hommage à Baptiste Chevreau, décédé au Bataclan en 2015, sa ville natale de Tonnerre se mobilise. Des œuvres de Niki-de-Saint-Phalle, André Maire ou encore Georges Lapchine, ainsi qu’une sélection de bouteilles de vin, seront mis aux enchères par Maître Philippe Devilleneuve, le samedi 22 avril 2017 dans sa maison de ventes tonnerroise et en Live sur Interencheres.

.

kiosque

En hommage à Baptiste

Reconstruire le kiosque à musique de Tonnerre et en faire un lieu de vie et d’art : c’est la première mission de l’association « Le kiosque à Baptiste » créée à l’initiative des parents de Baptiste, un jeune tonnerrois de 24 ans, victime des attentats du 13 novembre 2015 au Bataclan. Ce guitariste professionnel, passionné de musique, aimait passer du temps sous la vieille bâtisse centenaire, véritable lieu de rassemblement des jeunes de la ville.

.

banniere1

Art et vin à l’honneur

Pour apporter leur pierre à l’édifice, de généreux donateurs de la région et d’ailleurs ont offert à l’association des œuvres et bouteilles de vin. Ce sont ainsi plus de 150 lots de vin qui seront proposés à la vente, du prestigieux domaine de la Romanée Conti, avec une bouteille datée de 1961 estimée entre 4 000 et 6 000 euros, aux productions de vignerons de la région de Bourgogne-Franche Comté. Parmi les quelques 160 œuvres d’art, figurent une lithographie de Niki-de-Saint-Phalle (estimée entre 500 et 600 euros), ainsi qu’une huile sur panneau de Georges Lapchine (estimée entre 2 000 et 2 500 euros) représentant le port de Martigues, la Venise provençale. Des dessins d’André Maire, estimés entre 300 et 400 euros, invitent quant à eux à parcourir les rues et lieux phares de la ville de Tonnerre. Eux aussi pleinement investis, les artistes contemporains, sollicités par les parents de Baptiste, dédient leurs œuvres à la cause. Ainsi, Anne Rochette titre-t-elle son aquarelle évanescente Pour Baptiste, un soleil au coucher (estimée entre 200 et 250 euros), tandis que l’acrylique du graffeur Mélik Ouzani Rien n’est fini, tout commence (estimée entre 2 000 et 2 500 euros) insuffle son mot d’ordre à la vente.

.

bannniere2

La culture contre le terrorisme

Avec des estimations allant de 10 à 6 000 euros, tous ceux sensibles à la cause seront les bienvenus. Les dons contribueront ainsi à ériger un monument à la mémoire de Baptiste, mais plus encore à combattre la bêtise et la haine avec la meilleure arme qui soit : l’art. Dans le sillage de la vente caritative organisée à l’Hôtel de ville de Paris le mercredi 5 avril 2017 au profit des victimes du terrorisme, pendant laquelle des artistes tels qu’Indochine ou Metallica proposaient des pièces dédicacées, Tonnerre répond au terrorisme par la culture et la jeunesse.

.

Lien vers l’annonce de la vente

Les commentaires sont fermés.