[Vidéo] Playlist des hits de l’art forain

Sans interruption, sans publicité et 100 % festive, optez pour une bande son originale et totalement foraine diffusée par deux automatophones, ces instruments dont la musique est jouée de manière automatique. Dimanche 28 mai 2017, à la galerie de Chartres et sur Interencheres Live, Maîtres Jean-Pierre Lelièvre, Pascal Maiche et Alain Paris organisent une vente aux enchères dédiée aux arts forains, dans laquelle se trouvent deux instruments mécaniques : un orgue de danse et un piano orchestrion.

.

 

Si l’orgue de danse (ci-dessus à gauche) fonctionne à l’aide de cartons perforés comme un orgue de barbarie classique, ses tuyaux purement décoratifs ne servent pas à diffuser le son. L’instrument est en effet relié à un système électronique afin d’obtenir la musique, à l’aide d’un amplificateur réglable. Créé il y a une trentaine d’années par le facteur belge Albert Flahaut, l’appareil composé de nombreuses percussions (caisse claire, cloche, grosse caisse, cymbale, maracas, cymbale charleston) est accompagné d’un automate accordéoniste qui joue réellement. Cet orgue de danse, provenant d’un musée privé, est estimé de 6 000 à 10 000 euros.

 

.

La galerie de Chartres proposera également un véritable orchestre mécanique. Ce piano orchestrion du célèbre fabriquant allemant Hupfeld comporte également un xylophone, une caisse claire, une grosse caisse et une cymbale. Datant de l’entre-deux-guerres, il est estimé de 3 000 à 6 000 euros.
.

.

Dans le manège des enchères

La vente aux enchères dédiée aux arts forains et retransmise en Live sur Interencheres comporte 200 lots dont des animaux de manèges, des orgues de foire, des machines à sous et des automates dont voici une sélection.

 

 

Lien vers l’annonce de la vente

Les commentaires sont fermés.