Idée d’aménagement insolite

interieur-excentrique

Samedi 18 mars 2017, Maîtres Julien Pichon et Thierry Noudel-Deniau de la maison Azur Enchères présenteront à Cannes et sur le Live d’Interencheres une vente entièrement consacrée au XXe siècle. Mobiliers, tableaux et objets insolites issus de collections de la région rythmeront les enchères. Un ensemble homogène qui donne quelques idées d’aménagement intérieur… Lire la suite

René Crevel, entre Art déco et quiproquo

Mise à jour : Le vase de René Crevel a été préempté par les musées nationaux pour la somme de 15 000 euros. Cette œuvre a ensuite rapidement rejoint les collections du musée Adrien Dubouché à Limoges spécialisé dans les céramiques, les faïences et les porcelaines.

.

Samedi 14 janvier 2017 à Fécamp et en Live sur Interencheres, Maître Sébastien Chalot mettra en vente un vase de René Crevel (1892-1971) et rendra ainsi hommage à cette figure importante du mouvement Art déco, injustement oubliée.

.

Lire la suite

Une vente sortie du chapeau

banniere-chapellerie

Des comptoirs Art déco aux grandes verrières 1900 en passant par des cartons à chapeaux remplis de borsalinos, de canotiers, de chapeaux melon et de hauts-de-forme, l’intégralité d’une ancienne chapellerie nancéenne sera proposée aux enchères, à l’occasion d’une vente aux allures de reconstitution historique. Lire la suite

Un exceptionnel ensemble signé André Arbus

[Lot du jour] « Une véritable découverte, un ensemble rare, exceptionnel, complet, emblématique de cette période ». L’expert Emmanuel Eyraut ne tarit pas d’éloges sur ces douze pièces de mobilier signées de la main d’André  Arbus, décorateur Art déco du XXe siècle, découvert dans un hôtel particulier dijonnais des années 1950. Les propriétaires, qui ne soupçonnaient pas leur valeur, les avaient hérités de leurs grands-parents. Ces meubles de salon et de chambre à coucher seront proposés aux enchères par Maître Sylvain Gautier le mercredi 14 octobre 2015 dans sa salle de ventes de Dijon et sur le Live d’Interencheres, avec des estimations allant de 600 à 30 000 euros. Lire la suite

Un Lalique athlétique

Acheté dans une vente aux enchères parisienne dans les années 1990 pour une somme qui était déjà à l’époque un record pour l’artiste, un rarissime vase de Lalique réapparaît sur le marché français après plus de vingt-cinq ans.

.
29062015-Lalique« Tout l’intérêt de cette pièce en verre blanc soufflé moulé, créée en 1928, repose sur sa qualité mais surtout sur sa patine sépia satinée qui souligne les corps des éphèbes représentés », détaille Maître Gérald Richard qui proposera ce vase à la vente samedi 4 juillet 2015 à Villefranche-sur-Saône et sur le Live d’Interencheres.

.

A l’image des athlètes décorant les portes de son atelier Cours la Reine à Paris, René Jules Lalique (1860-1945), artiste verrier et bijoutier français, reprend ici le motif des gymnastes. Thème propre à la Grèce antique et largement employé par les artistes Art déco, l’homme grec idéal incarne un être accompli maîtrisant à la fois les arts, le combat et l’action. Véritable archétype physique, l’athlète est dans l’art grec l’expression éclatante de sagesse et de vertu. Cet homme idéal, identifiable par sa nudité, fréquente la palestre, lieu dédié aux entrainements de luttes des hommes. Cette thématique est ainsi illustrée par Lalique dans ce remarquable « Vaste palestre ».

Lire la suite

Dans la chambre de Majorelle

[Lot du jour] Armoire, coiffeuse, tabouret, paire de chevets et lit, l’intégralité du mobilier d’une chambre à coucher Art Déco est proposée ce lundi 19 janvier 2015 à Vendôme par Maîtres Philippe et Aymeric Rouillac. Il s’agit d’un ensemble réalisé par Louis Majorelle (1859-1926). Ebéniste et décorateur français, initié à l’Art nouveau par Emile Gallé, et membre fondateur de l’Ecole de Nancy, « il est l’un des rares artistes qui, grâce à sa longue carrière, a réussi à faire le lien entre l’Art nouveau et l’Art Déco », explique Maître Philippe Rouillac.
Lire la suite

La comtesse aux pieds de marbre

[Le lot du jour] Bienvenue chez Madame la comtesse ! Les portes de sa belle demeure, située à 30 kilomètres de Compiègne et amoureusement décorée par cette passionnée du mobilier Art déco, vous seront ouvertes mercredi 14 janvier 2015 par Maître Dominique Loizillon. Le commissaire-priseur vous présentera toutes les pièces et les mobiliers qui les garnisent, puis mettra aux enchères des bureaux en ébène de Macassar, des consoles en fer forgé, des faïences de Longwy, des verreries de Murano, des bronzes et des tableaux… Parmi tous ces trésors des années 1910 aux années 1950, Maître Loizillon a eu un coup de cœur pour une statue en marbre. La « Femme drapée » de Joseph Cormier (1869-1950) qui trône sur un socle colonne en placage de bois. « La composition pyramidale de la sculpture, dont le genou à terre jusqu’au bout du pied forment la base et le haut du coude le sommet, semble assez classique. Mais son drapé aussi léger que suggestif en fait une œuvre moderne pour l’époque, un modèle dénudé contemporain de l’Art déco », remarque le commissaire-priseur, qui révèlera d’ailleurs l’adresse exacte de la résidence la veille au soir de la vacation sur la page de l’annonce a vente.
.
Contemporain de Demetre Chiparus, Joseph Cormier s’est également passionné pour les modèles féminins. Trois de ses muses figurent d’ailleurs dans le Musée d’Art moderne de Paris, au Petit Palais et au musée Galliera. Ses œuvres connaissent un grand succès de son vivant, et seront même exposées au Salon des artistes français de 1891 à 1937. Si Joseph Cormier, dont le nom de baptême est Joe Descomps, excelle dans les sculptures chryséléphantines – ses créations en ivoire et en or dépassent aujourd’hui la barre des 50 000 euros aux enchères –, la statue de notre comtesse est en marbre. Lire la suite

Une bonbonnière à deux visages

[Le Lot du jour] Les bonbonnières Art déco sont souvent surmontées d’un seul visage que Maître Nicolas Constanty estime généralement aux alentours de 200 euros. Celle retrouvée chez une famille de fins porcelainiers frappa le commissaire-priseur : « c’est une pièce rare car elle est biface », affirme-t-il. Derrière un premier visage se cache en effet un autre faciès, tous deux caractéristiques des représentations artistiques de la femme dans les années 1930 : des yeux en amande, un nez allongé, la bouche en cœur et une coiffe bleue typique des élégantes parisiennes. Ce modèle fut inspiré par les créations de Robj au style facilement reconnaissable grâce à ces formes colorées proche du cubisme et souvent anthropomorphes. Ces œuvres sont réalisées par de grands centres de céramiques : la manufacture de Sèvres, Villeroy et Boch au Luxembourg et quelques fabriques à Limoges.

Lire la suite

Aux enchères ce week-end ! (7 et 8 juin 2014)

Un vide-poche Art déco, une poupée habillée à la mode parisienne, cinq chauffeuses du designer Pierre Paulin ou encore une bague serpent en or gris… Découvrez notre sélection d’objets en vente le week-end des 7 et 8 juin 2014.

Get the flash player here: http://www.adobe.com/flashplayer