En marge de Paris Photo : Bill Brandt aux enchères à Lyon

A quelques jours de l’événement Paris Photo, dix-sept tirages du photographe Bill Brandt (1904-1983) seront mis aux enchères par la maison de ventes Milliarède samedi 4 novembre 2017 à Lyon. Estimés de 1 000 à 8 000 euros, ils retracent l’évolution de cet artiste britannique dont les compositions énigmatiques et contrastées ont fait la renommée. Lire la suite

Rares « Ray-ographies » surréalistes de Man Ray

Mise à jour du 26 juin 2017 : l’album de Man Ray a été adjugé 120 000 euros.

Découvert au fond d’un grenier, un rare exemplaire de l’album « Champs délicieux », contenant douze tirages argentiques de Man Ray (1890-1976) sera mis aux enchères par Maître Sylvie Dagot samedi 24 juin 2017 à Montluçon. Avec cet ensemble estimé entre 15 000 et 20 000 euros, le photographe surréaliste réunit la peinture et la photographie en un nouveau procédé : la rayographie. Lire la suite

Le surréalisme optimiste de Toyen

1460463726698055

[Lot du jour] Quel avenir pour la liberté ? En 1946, après avoir enduré deux guerres mondiales, l’artiste Toyen (1902-1980) se pose cette question et lui donne corps à travers un tableau optimiste intitulé Le Devenir de la liberté. Samedi 7 mai 2016, cette œuvre surréaliste sera proposée aux enchères à Brest par la maison de ventes Thierry Lannon & Associés.

.

Le surréalisme est souvent résumé à André Breton, Giorgio de Chirico, Salvador Dali ou encore René Magritte. Pourtant, au milieu de ces artistes masculins, une femme occupait une place d’exception : Toyen, de son vrai nom Marie Cermínová. Originaire de Tchécoslovaquie, cette peintre commence à travailler dans les années 1920 et choisit son pseudonyme – contraction du mot citoyen – en raison de ses convictions politiques. Après l’invasion de la Tchécoslovaquie en 1939 et la mort de son compagnon, le poète Jindrich Styrsky (1899-1942), Toyen cesse de peindre. Marquée par la guerre, elle reprend ses pinceaux en 1944 pour s’interroger sur l’avenir du monde. 

.

Le Devenir de la liberté est œuvre imposante, de 165 par 65 centimètres, qui représente une femme entièrement recouverte de cosses de petits pois, entourée d’hirondelles en plein vol symbolisant le printemps, le renouveau et la paix tant espéréeInédite aux enchères, cette toile aurait été ramenée en France par Toyen en 1947, lors de son installation à Paris. Elle a ensuite été vendue à des particuliers, chez lesquels elle est restée pendant près d’un demi-siècle. Citée par André Breton dans son célèbre ouvrage Le surréalisme et la peinture, Le Devenir de la Liberté est une œuvre emblématique de ce mouvement artistique. Son estimation s’étale de 400 000 à 500 000 euros.

.

Lien vers l’annonce de vente du lot

La collection surréaliste de Claude Tarnaud

[Vente à venir] Le dadaïsme, le surréalisme et les années pop : les mouvements d’avant-garde et d’après-guerre seront massivement représentés dans la vente d’art contemporain et design que Maître Rémy Le Fur propose le mercredi 11 février 2015 à Paris. Outre les œuvres d’Andy Warhol, Salvador Dali et autres maîtres de l’avant-garde, la vente sera également l’occasion de découvrir la collection de Claude Tarnaud (1922-1991), poète et artiste surréaliste qui a rejoint le groupe d’André Breton en 1947.  Lire la suite

Du courrier dans la Boite Alerte

[Le lot du jour] C’est un facteur plein d’humour qui est passé par la maison de ventes Ader et y a déposé un bien étrange colis. Mercredi 17 septembre 2014, une Boîte Alerte dévoilera ses « missives lascives » à l’occasion de la vente de livres d’avant-garde du XXe siècle.

.

Ce cartonnage vert a tout d’une boîte aux lettres classique avec son ouverture sur le dessus et une fente sur la face avant pour y glisser cartes postales et télégrammes. « Conçue en 1959, elle a été réalisée pour la dernière grande exposition surréaliste », précise Roger Roques, expert de la vente. Il s’agit de l’Exposition inteRnatiOnale du Surréalisme, qui s’est tenue de décembre 1959 à février 1960 dans la galerie Daniel Cordier à Paris. « Le thème de l’exposition portait sur l’érotisme », ajoute Roger Roques. C’est la raison pour laquelle le titre de l’exposition figurant sur le flanc de la Boîte Alerte met en avant les lettres E.R.O.S. Lire la suite