Coups de cœur de commissaires-priseurs

bannier-cp

Un paysage breton enneigé, une peinture religieuse florentine et une vue de Venise : venez découvrir ces trois tableaux sélectionnés par trois commissaires-priseurs parmi leurs ventes aux enchères estivales. Lire la suite

Aux enchères ce week-end (6-7 juin)

banniere-galerieUn appareil de cinéma Gaumont datant de 1912, une rame de TGV miniature, une plaque publicitaire émaillée pour le chocolat Menier estimée à 15 000 euros, une chaise à porteur du XVIIIe siècle… et bien d’autres objets proposés en vente aux enchères ce week-end (6-7 juin) sont à découvrir dans notre sélection en images. Lire la suite

Portraits de la réussite nantaise du XVIIIe siècle

[Lot du jour] Malgré son orthographe peut-être un peu complexe, aucun nantais n’aura de mal à prononcer le terme de « Deurbroucq ». Et pour cause, l’un des plus beaux monuments de leur ville porte ce nom. Mardi 2 décembre 2014, les habitants de Nantes redécouvriront une partie de leur paysage urbain à travers le double portrait des époux Deurbroucq, qui avaient commandité l’édification en 1764 du bel hôtel particulier éponyme. Situé sur l’ancien quai de l’Ile-Gloriette, il est le symbole de la prospérité de ce couple originaire de Gand qui fit fortune dans le commerce maritime. Leur double portrait est aujourd’hui mis en aux enchères par la maison Couton Veyrac & Jamault depuis Nantes, et sur le Live d’Interencheres, pour une estimation oscillant entre 30 000 et 40 000 euros. Lire la suite

Coups de cœur de commissaires-priseurs

A l’occasion de Paris Tableau, le salon spécialisé dans les tableaux du Moyen Age aux années 1870 qui se tient dans la capitale du 13 au 16 novembre 2014, trois commissaires-priseurs nous livrent leurs coups de cœur pour trois œuvres anciennes qu’ils mettront bientôt aux enchères. Lire la suite

Le bouquet mystérieux

Véritable ode à la nature, cette toile imposante (106 par 86 cm) datant des années 1780, mise aux enchères par Maître Jean-Pierre Besch le dimanche 2 novembre 2014 à Cannes et sur le Live d’Interencheres, offre une spectaculaire composition florale formé de lys, de pivoines, de roses et d’ autres fleurs autour desquelles virevoltent de délicats papillons.

.
L’attrait de cette œuvre colorée et spectaculaire ne se limite pas à sa qualité très décorative. Au XVIIe siècle, la nature morte situé en bas de l’échelle des genres picturaux, ce qui n’empêche pas la peinture de fleur d’être portée à son apogée part les maitres de l’école du Nord. Cependant plusieurs éléments laissent à penser que notre bouquet serait plutôt un hommage à ces artistes. « La composition très centrée, trop ambitieuse et poussée à l’extrême, les touches franches et larges rappellent d’avantage une main française comme celle d’Anne Vallayer Coster ou encore Jacques Linard », explique Stéphane Pinta, expert au cabinet Turquin.

.
Notre toile atypique qui puise son intérêt dans cette appartenance mystérieuse est estimée entre 30 000 et 40 000 euros.

.
Lien vers l’annonce de cette vente aux enchères

Adjugé ! Les tableaux de l’été

[Adjugé] Qu’ils soient anciens, modernes, contemporains, découvrez les tableaux qui ont fait monter la température des enchères cet été (juillet et août 2014)… Cliquez ici ou sur l’image ci-dessous pour accéder à cette galerie Flickr (Les prix sont indiqués hors frais de vente).

Lire la suite

Charles de Valois, de la chartreuse au château

[Lot du jour] Le portrait de Charles de Valois réalisé par Louis Licherie, retrouvé à la suite d’un inventaire dans un château, est l’œuvre d’une commande peu ordinaire. Il se dévoilera lors de la vente de Maître Vincent Wapler à Paris le mercredi 18 juin 2014.

Charles de Valois se tient debout d’un air convenu, habillé d’un lourd drapé bleu finement recouvert des fleurs de lys, symboles de la royauté. Malgré ses titres de comte d’Anjou et du Maine ainsi que d’empereur titulaire de Constantinople, en épousant successivement Marguerite d’Anjou et Catherine de Courtenay, il n’a jamais été roi. Il fut fils de roi, frère de roi, oncle de trois rois, gendre de roi, gendre d’empereur, père d’un roi, mais jamais roi lui-même. En 1325, le comte de Valois en compagnie de son fils Philippe VI, futur roi de France en 1328, fondent la chartreuse de Bourgfontaine près de Villers-Cotterêts où est conservé le tableau au XVIIe siècle. Aucune hésitation n’est envisageable grâce à l’inscription sur le cartouche à la gauche du personnage.
Lire la suite

Aux enchères ce week-end ! (7 et 8 juin 2014)

Un vide-poche Art déco, une poupée habillée à la mode parisienne, cinq chauffeuses du designer Pierre Paulin ou encore une bague serpent en or gris… Découvrez notre sélection d’objets en vente le week-end des 7 et 8 juin 2014.

Get the flash player here: http://www.adobe.com/flashplayer

Vigée Le Brun, nouvelle favorite du marché

En attendant la grande rétrospective consacrée à l’œuvre d’Élisabeth Vigée Le Brun qui aura lieu en 2015 à Paris (au Grand Palais), le marché de l’art rend d’ores et déjà hommage à cette portraitiste réputée du XVIIIe siècle et peintre officielle de Marie-Antoinette.
Lire la suite

Galerie de portraits à Morlaix

Alors qu’une exposition exceptionnelle sur la représentation de la figure humaine au XXème siècle se tient actuellement à Marseille à la Vieille Charité jusqu’au 22 juin 2014, Maîtres Sandrine et François Dupont proposent à la vente des 3 et 4 mars 2014 à Morlaix et en direct du Live d’Interencheres, une galerie de portraits allant du XVIe au XVIIIe siècle. Tous ces tableaux sont issus de la collection d’un même amateur d’art breton. En voici une sélection. Lire la suite