Imprimer cette page

Estampes collection petiet - 50e vente - 1ere vacation
Samedi 25 novembre à 14h00 à PARIS

Lieu de vente Opéra Comique
Place Boildieu
75002 Paris

Retrouvez l'itinéraire sur Google Maps

Ader SVV

logo Ader-Nordmann et Ader SVV

Contact :
Tél. : 01 53 40 77 10
Fax : 01 53 40 77 20
contact@ader-paris.fr

 
Détails des frais et conditions (25,000 % volontaire TTC)

Détails des frais et conditions

Fermer
 

Frais de vente

  • 25,000 % TTC en volontaire

Conditions de vente

Télécharger les conditions de vente

Mentions légales

Ader SVV

Opérateur de ventes volontaires (OVV)
Date déclaration ou N° agrément : 2002-448
TVA intra : FR66450500707

Ajouter à ma sélection
 
n°4 Henri MATISSE Petit bois noir. 1906. Bois gravé. 311 x 212. Duthuit-Garnaud Estimation :
8 500€
Henri MATISSE
Petit bois noir. 1906. Bois gravé. 311 x 212. Duthuit-Garnaud

n°4 : Henri MATISSE Petit bois noir. 1906. Bois gravé. 311 x 212. Duthuit-Garnaud

Fermer
 
 
 
n°27 Henri MATISSE Danseuse cambrée au visage coupé. 1927. Autographie. Estimation :
6 500€
Henri MATISSE
Danseuse cambrée au visage coupé. 1927. Autographie.

n°27 : Henri MATISSE Danseuse cambrée au visage coupé. 1927. Autographie.

Fermer
 
 
 
n°150 Raoul DUFY La Grande baigneuse. Vers 1928. Lithographie. 675 x 520. Estimation :
3 000€
Raoul DUFY
 La Grande baigneuse. Vers 1928. Lithographie. 675 x 520.
n°317 Pablo PICASSO Suite Vollard.1930-1937. Eau-forte, aquatinte, pointe Estimation :
1 200 000€
Pablo PICASSO
Suite Vollard.1930-1937. Eau-forte, aquatinte, pointe

n°317 : Pablo PICASSO Suite Vollard.1930-1937. Eau-forte, aquatinte, pointe

Fermer
 
 
 

Pablo PICASSO Suite Vollard.1930-1937. Eau-forte, aquatinte, pointe sèche et grattoir. Marges : 340 x 443-450. Bloch 134 à 233 ; Baer 192, 195, 201, 202, 203, 205, 207, 208, 209, 210, 258, 442, 444, 355, 380, 384, 385, 410, 411, 412, 423, 426, 427, 441, 416, 440, 609, 342, 340, 338, 341, 378, 405, 406, 414, 413, 298, 300, 308, 297, 301, 302, 303, 304, 307, 309, 305, 310 à 332, 343 à 348, 343, 296, 404, 408, 407, 421, 424, 349 à 352, 356, 363, 365 à 369, 434, 436, 435, 437, 618, 617, 619. SV 7 : infime point de rouille au-dessus du bras de l'homme. SV 25 : légères traces d'encre en surface dans les marges supérieure et inférieure. SV 39 : numéro " 340 " de la main d'H. M. Petiet au crayon dans l'angle inférieur gauche du feuillet. SV 43 : oxydation légèrement plus marquée au verso (trace blanche). SV 46 : oxydation légèrement plus marquée au verso (trace blanche). SV 48 : trace d'ancien encadrement plus marquée au bord droit (fin pli cassé vertical), perceptible au recto, et notamment trois petites traces de clous visibles à l'extrême bord gauche au verso. SV 50 : oxydation légèrement plus marquée au verso (trace blanche). SV 54 : oxydation légèrement plus marquée au verso (trace blanche). SV 63 : oxydation légèrement plus marquée au verso (trace blanche). SV 66 : numéro " 327 " de la main d'H. M. Petiet au crayon dans l'angle inférieur gauche du feuillet. SV 71 : un petit point de rouille dans l'angle inférieur gauche du feuillet. Signature légèrement frottée. SV 76 : traces d'empreintes digitales plus marquées au verso. SV 77 : oxydation légèrement plus marquée au verso (trace blanche). SV 79 : quelques infimes points de rouille au bord gauche du feuillet, un sur le haut du bras de la femme à gauche. Oxydation légèrement plus marquée au verso (trace blanche). Infime arrachement dans l'épaisseur du papier en surface dans l'angle inférieur droit au verso. SV 81 : oxydation légèrement plus marquée au verso (trace blanche). SV 82 : infimes points de rouille dans les marges inférieure et droite. SV 83 : trace d'ancien encadrement plus marquée au bord supérieur (fin pli cassé horizontal), perceptible au recto, et notamment petites traces de clous visibles à l'extrême bord au verso. SV 84 : trace d'ancien encadrement plus marquée au bord inférieur (fin pli cassé horizontal), perceptible au recto. SV 92 : numéro " 362 " de la main d'H. M. Petiet au crayon dans l'angle inférieur gauche du feuillet. SV 93 : trace d'ancien encadrement plus marquée au bord supérieur et au bord droit (fin pli cassé horizontal), perceptible au recto. SV 97 : trace d'ancien encadrement plus marquée au bord supérieur (fin pli cassé horizontal), perceptible au recto. " Cet ensemble de cent eaux-fortes, considéré comme le chef-d' uvre gravé de Pablo Picasso, est auréolé de mystère tant lors de sa commande que lors de sa dispersion. En effet, si le projet fut évoqué entre Ambroise Vollard et le peintre catalan au début des années 1930 ou peut-être même quelque temps auparavant, il n'existe pas de contrat en bonne et due forme. L'accord entre les deux hommes se serait apparenté à une sorte de troc, le marchand cédant à l'artiste des toiles qu'il souhaitait contre la remise d'un certain nombre de planches. Ce qui est certain est que dès septembre 1930 Picasso grave dix-neuf cuivres datés du 16 septembre 1930 au 29 septembre 1931 dont dix feront partie de la Suite. Il réside alors au château de Boisgeloup en Normandie et est dans une intense période créative. Viennent ensuite, du 31 juillet 1932 à décembre 1934, quatre-vingt-six cuivres auxquels s'ajoute le 12 juin 1936 Faune dévoilant une dormeuse. De très nombreux thèmes sont abordés : l'atelier de l'artiste, le Minotaure, Rembrandt, le viol... que closent les trois portraits d'Ambroise Vollard, exécutés en 1937. L'impression, confiée à Roger Lacourière, est faite sur planches légèrement aciérées et sur trois supports différents : parchemin, petit papier Montval, grand papier Montval, et donne lieu à un nombre impressionnant d'épreuves, 31 000. Quelques épreuves seulement sont alors signées par l'artiste car Ambroise Vollard décède d'un accident de la route le 22 juillet 1939. Les exemplaires de la Suite sont entreposés dans l'hôtel particulier du défunt marchand au 28 rue de Martignac dans le VIIe arrondissement de Paris. Henri M. Petiet dit avoir vu la Suite pour la première fois en août 1941. Il est ébloui et réussit à s'en porter acquéreur auprès de Lucien Vollard, frère d'Ambroise, et de son associé Martin Fabiani. Aucune trace de cette négociation n'a été trouvée. Quant au montant, si certains prix ont été avancés, impossible de mettre la main sur une preuve comptable. Bien qu'Henri M. Petiet ait réglé l'intégralité des cent planches, manquent les trois portraits de Vollard, achetés par un confrère, Marcel Lecomte. Petiet se fera f

Estampes - Affiches - Gravure - Lithographie - Eau-forte Par : Ader SVV
Samedi 25 novembre à 14h00 à PARIS : ESTAMPES COLLECTION PETIET - 50e vente - 1ere vacation
 
 
Une sélection par Ader SVV
 

Estampes - Affiches - Gravure - Lithographie - Eau-forte : Lots 1 à 317 EXPERTS : Hélène BONAFOUS-MURAT (Membre de la Compagnie Nationale des Experts) - 8, rue Saint-Marc - 75002 Paris- Tél. : + 33 (0)1 44 76 04 32 - e-mail : hbmurat@orange.fr Nicolas ROMAND (Membre du S.F.E.P.) - Galerie Sagot-Le Garrec - 10, rue de Buci - 75006 Paris - Tél. : + 33 (0)1 43 26 43 38 - Fax : + 33 (0)1 43 29 77 47- e-mail : nromand@sagot-legarrec.com EXPOSITION : ADER, salle des ventes Favart (3, rue Favart - 75002 Paris) Du lundi 20 au vendredi 24 novembre 2017 de 10 h 00 à 18 h 00 et le samedi 25 novembre de 10 h 00 à 12 h 00 ENCHÈRES UNIQUEMENT SUR PLACE OU PAR ORDRE D’ACHAT Pas d’enchères téléphoniques ni d’enchères par internet

316 lots illustrés

Vue liste Vue galerie