Photo 1/2 du lotPhoto 2/2 du lot
Lot n°40
Estimation : 1 500 - 2 000 €
DELACROIX Eugène (1798-1863).L.A.S. «E. Delacroix», Souillac 28 octobre 1820, à Achille PIRON, «employé des Postes, Hôtel des Postes», à Paris; 3 pages in-4, adresse (adresse biffée avec petites corrosions d'encre). Séjour dans le Lot chez son beau-frère Raymond de Verninac. Il est depuis une dizaine de jours chez son beau-frère, «au milieu d'excellentes gens qui font une cuisine d'enfer, et parmi lesquels il est bien difficile de trouver un moment de liberté pour écrire à ses amis. [...] Il serait possible que je partisse très prochainement. Il se peut aussi que je demeure plus que je ne pense maintenant. [...] je vis comme ces porcs que l'on gave pour les engraisser. Dans le temps de la fièvre, ma cruelle ennemie, je voyais des sueurs sans fin user mes forces et appâlir mon visage; en même temps les aliments dégoutaient soulevaient mon estomac. Je ne mangeais rien. Aujourd'hui, une faim effroyable est venue remplacer ce dégout. Je mangerais sans fin. Malheureusement il faut digérer et c'est une affaire pour moi. [...] Une des choses qui flat­tent singulièrement dans cet endroit ci est la beauté de la vallée où est construite cette petite ville. Ce sont des montagnes admirables, des vues immenses. Mais comme il parait décidément que Satan a soufflé sur mon voyage où tout presque m'a été fatal, la pluie, après des jours nombreux du plus beau soleil, pendant que je languissais inapte, dans un fauteuil, a commencé la veille de notre départ de la forêt. Elle nous a accompagné dans le trajet et nous tient fidèle compagnie depuis que nous sommes rendus. Tu sens la tristesse d'un homme qui avait besoin d'exercice pour se refaire un peu, obligé de se rencoigner dans une maison. Les rivières sont débordées, toutes les journées sont nuageuses ou pluvieuses. La boue est de toutes les rues, de tous les coins. Il n'y a donc en dernière analyse que le dîner qui ne soit pas sujet aux vicissitudes du temps. Tous les jours vers 6 heures du soir, on descend dans une grande salle où l'on se trouve assiduement au moins vingt visages à table. Alors ce sont des entrées, ce sont des rôtis, ce sont des entremêts, des desserts, des régaux enfin qui sont sans fin. Aussi malgré les résolutions du monde les plus modérées, je sors toujours de ces vrais coupe gorge de tables, le ventre tendu et la marche rendue notablement plus lourde, si bien que le pied accroche assez souvent la marche de l'escalier. Si Dieu le permet, je sortirai d'ici sans accident grave. [...] Adieu, mon bon ami; j'espère bien au moment de te revoir. Ce chien de Paris, si crotté, si étouffant, a pourtant le secret de vous rappeller à lui et de se faire trouver bon à quelque chose quand on s'y retrouve. Je n'attribue qu'à une chose la vertu de son attraction. Le mérite en est tout, je crois, aux personnes qu'on a le plaisir d'y retrouver»... Lettres intimes (XXIII, p. 123).
Livres - Manuscrits - Autographes - Bandes dessinées