Photo 1/1 du lot
Lot n°384
Estimation : 1,000 - 1,200 €
DROUET JULIETTE (1806-1883)Lettre autographe signée «Juliette» à Victor HUGO, datée «1er jeudi soir 6h» [1839] ; 4 pages in-8 autographes à l'encre brune sur un double feuillet de vélin ivoire. Belle lettre de Juliette Drouet à son amant Victor HUGO. «Je continue à avoir du courage mon amour, mais Dieu sait au dépend de quelle impatience et de quel ennui. Enfi n je l'ai promis, je tiendrai ma promesse coûte que coûte. Il ne sera pas dit que j'ai tourmenté de mon amour mon pauvre petit bien aimé qui travaille jour et nuit. D'ailleurs au bout de ces eff orts là il y a le ciel, l'air et le bonheur. Je ne me plains pas Toto. Je suis courageuse. Je travaille aussi, avec cette diff érence que mon travail me fait dépenser de l'argent tandis que le tien en gagne. Légère diff érence et qui vaut la peine d'être remarquée. Nous continuons à être dans la poussière jusqu'au cou on a été obligé de calfeutrer ma cheminée avec d'abominables torchons pour empêcher la suie de passer à travers ce qui ne me laisse pas que de faire un coup d'oeil agréable en entrant dans ma chambre. J'espère que mon propriétaire n'aura pas le front de nous demander d'augmentation pour le terme prochain ! Fichtre je suis capable de le refouler tout net et d'y mettre tout mon entêtement national. De quoi, de quoi, de quoi. Baisez-moi Toto baisez-moi mon petit O. Tâchez de vous rendre visible à mon oeil nu si vous ne voulez pas que je sois la plus desséchée et la plus médusée des femmes.»
Livres - Manuscrits - Autographes - Bandes dessinées