Photo 1/19 du lotPhoto 2/19 du lotPhoto 3/19 du lotPhoto 4/19 du lotPhoto 5/19 du lotPhoto 6/19 du lotPhoto 7/19 du lotPhoto 8/19 du lotPhoto 9/19 du lotPhoto 10/19 du lotPhoto 11/19 du lotPhoto 12/19 du lotPhoto 13/19 du lotPhoto 14/19 du lotPhoto 15/19 du lotPhoto 16/19 du lotPhoto 17/19 du lotPhoto 18/19 du lotPhoto 19/19 du lot
Lot n°37
Estimation : 4,000 - 6,000 €
Shinshinto tanto Epoque MEIJI (1868 - 1912) Signé (mei) : Bishû Okayama (no) jû Chikukansai Yoshitaka. Sceau en relief : Chinkoku [“Protège le pays] et Kirimono dôsaku Meiji san nen nigatsu hi [Gravure de la lame faite par le même. Un jour du 2ème mois de Meiji 3 (1870)] Lame (sugata) : hira zukuri, mitsu mune, horimono en forme de dragon sur une face, sur l'autre une inscription : hyôshin ippen no shimo [“Le coeur pur comme un bloc de glace, immaculé comme la gelée blanche“] Motif de forge (hada) : masame Trempe (hamon) : ko-midare Pointe (boshi) : ko-maru Fusée (nakago) : ubu keitai, haagari nakagojiri, un mekugi ana, sujikai yasurime Longueur (nagasa) : 22,6 cm Monture (koshira-e) en aikuchi : Kashira kojiri kogai kozuka koiguchi : en suite, en shibuichi à décor en katakiri et ke bori, incrusté de shakudo et cuivre doré de chrysanthèmes Kogatana et kogai : Kozuka signé et daté Meiji sannen [troisième année de Meiji (1870)] Shoami Katsuyoshi (1832-1908), le kogai signé Kaiguzoroi Shoami Fourreau (saya) : en laque noire décoré en hira maki-e de laque or d'oies parmi les roseaux Provenance : collection J. Jacques Reubell, quatrième vente, Mes Baudoin et Ader, Drouot, du 21 au 24 février 1934, n°665
Art d’Asie