Lot n°115
Interencheres LIVE
Estimation : 80 - 100 €
BIBLIOTHEQUE PACHIAUDI [DOINEL (Jules)]. Lucifer démasqué. Paris et Lyon, Delhomme et Briguet, sd [1895]. In-12 de 394 pp. Sans la couverture ni le titre illustrés. Demi-maroquin noir, dos lisse orné de filets à froid et du titre doré (R. Gollet, rel. Reims). Notice manuscrite sur 10 pp. (3 premiers ff. de garde et 2 derniers ff. de garde) sur J. Doinel. Rare édition originale publiée sous le pseudonyme de Jean KOTSKA. "DOINEL (Jules-Stanislas ou Stany), Archiviste attaché d'abord à la Bibliothèque d’Orléans puis à celle de Carcassonne, a écrit sous son nom Mystique de Valentin, Evêque Gnostique et sous le pseudonyme de Jean Kotska. Il est mort en mars 1902. C’est lui qui, vers 1888 a découvert à Orléans une Charte datée de 1022, écrite de la main d'un Martyr Gnostique, le Chancelier Etienne. De cette époque date le Renouveau de la Gnose en France." Caillet. "Sous le pseudonyme de Jean Kotska, Jules Doinel, 33e et Patriarche de l’Église Gnostique, publie ici les cahiers secrets de l'ordre Martiniste, ainsi que le Rituel du Gnosticisme. L’authenticité de ses sources est inattaquable, et les documents qu’il met en lumière révèlent tous les secrets des deux plus grandes sociétés initiatiques, etc. L'on sait que Papus s’est élevé violemment contre cette trahison de l'Ordre. Parmi ceux qui jouèrent un rôle important dans l'histoire de l’occultisme contemporain, la grande figure de Jules Doinel, le restaurateur de la Gnose, est peut-être la plus extraordinaire. Son LUCIFER DÉMASQUÉ est le livre où il expose toute l’histoire de sa vie, si fertile en évènements surnaturels, où il dévoile la majeure partie des enseignements secrets, soigneusement gardés au sein des sociétés initiatiques. La première partie est consacrée au récit de ses visions et de ses rapports avec le monde occultiste : Lady Caithness, Mme Blavatsky, etc. ; on y trouve intégralement le rituel ésotérique de l’Église gnostique pour les divers sacrements et cérémonies, ainsi qu'une étude sur la constitution du Martinisme. La seconde partie comprend toute l’exposition détaillée de ce que l’auteur appelle La "SYMBOLIQUE DE LUCIFER" ! Ayant été admis au sein de presque toutes les fraternités initiatiques et poussé par on ne sait quelle crainte dont sont toujours victimes les esprits faibles, il a dévoilé jusqu'au bout les secrets qui ne sont communiqués que sous le sceau du serment ; c'est ainsi qu'on y trouvera les détails les plus exacts sur le rituel et les cérémonies du Martinisme aux trois degrés. La FRANC-MAÇONNERIE y est également l’objet de longs chapitres où tous les grades sont développés et interprétés ; on sait d'ailleurs que Doinel était 33e. Enfin, la philosophie Valentinienne qui contient la plus pure essence du gnosticisme, y est exposée dans ce qu'elle a de plus intéressant et donne lieu à de savants commentaires. I.'esprit du livre est hostile d'un bout à l'autre, mais cela n’empêche pas qu'on y trouve les révélations les plus exactes dans lesquelles chacun pourra facilement discerner la vérité, et cette oeuvre est appelée à rendre plus de services à la cause de l'occultisme qu'à lui faire le moindre tort auprès des esprits éclairés." Caillet (3187).
Livres - Manuscrits - Autographes - Bandes dessinées