Photo 1/14 du lotPhoto 2/14 du lotPhoto 3/14 du lotPhoto 4/14 du lotPhoto 5/14 du lotPhoto 6/14 du lotPhoto 7/14 du lotPhoto 8/14 du lotPhoto 9/14 du lotPhoto 10/14 du lotPhoto 11/14 du lotPhoto 12/14 du lotPhoto 13/14 du lotPhoto 14/14 du lot
Une sélection par : Maître Paul PASTAUD - Maison de Ventes PASTAUD Limoges
Lot n°113
Interencheres LIVE
Estimation : 20 000 € - 25 000 €
FUCHS (Ernst). De Historia Stirpium commentarii insignes, maximis impensis et vigiliis elaborati […] Basilae, In Officina Isingriniana, 1542. In-folio de [14] ff. (sign. ?6 & ß8), et 896-[4] pp. (=450 ff. sign. A-Z6, a-z6, aa-zz6, aaa-fff6). Exemplaire réemboîté dans sa reliure en vélin ivoire de l'époque avec titre manuscrit au dos à l'encre brune (gardes renouvellées). Mouillure ancienne stoppée en marge inférieure, restaurée sur les premiers ff. Marges courtes surtout en marge inf. coupant certains bois. (Dim. des ff. 340 x 235 mm). Petits trous de vers aux 10 derniers ff. Hormis ces quelques défauts, très bon exemplaire. ÉDITION ORIGINALE de cet ouvrage évidemment de référence, véritable monument de l'histoire de l'illustration botanique, ornée de 510 figures gravées sur bois à pleine page donnant 512 plantes, par trois artistes : Albrecht MEYER qui dessina les plantes d'après nature, Heinrich FÜLLMAURER qui reporta les dessins sur bois, et Viet Rudolf SPECKLE qui grava les planches. Avec un portrait de l'auteur gravé à pleine page au verso du titre les portraits des 3 artistes gravés au recto de l'avant-dernier feuillet. Les figures, remarquables de finesse et d'exactitude, en font l'un des plus beaux livres illustrés de la Renaissance. Ce célèbre herbier, qui demanda pas moins de dix ans de travail à Leonard Fuchs (1501-1566), fit, pour la botanique, l'effet d'une révolution comparable à celle de Copernic pour l'astronomie ou de Vésale pour l'anatomie. Il décrit ici plus de 400 plantes d'Europe et 100 plantes étrangères, dont le fuchsia, qui doit son nom à l'auteur, et la citrouille originaire d'Amérique et représentée ici pour la première fois. Très bon exemplaire, bien complet et bien conservé (malgré les quelques défauts mentionnés ci-dessus), de cette rarissime première édition avec ses illustrations en premier tirage. (Pritzel, 3138 ; Nissen, 658).
Crédits photos : Contacter la maison de vente
Livres