Photo 1/4 du lotPhoto 2/4 du lotPhoto 3/4 du lotPhoto 4/4 du lot
Lot 11
Live
Estimation : 50 € - 80 €
Paul COLIN (1892 - 1985). La maison de Claude Lorrain, Chamagne (Vosges). Gravure sur bois, signée en bas à droite, numérotée 56/ 60. Cadre (non examinée hors du cadre). Dimensions : 25,7 x 31cm. Feuillet : 33,5 x 45cm. Provenance : Succession de Monsieur Louis Thirion, meubles garnissant l'hôtel particulier construit en 1923 par Gibert et Ogé, resté depuis dans la famille. Expert : Madame Sylvie COLLIGNON. Peintre, graveur, il est né à Lunéville en 1867 et meurt en 1949 à Bourg la Reine. Attiré dès son plus jeune âge par le dessin, Paul-Émile Colin fait néanmoins des études de médecine, sans toutefois abandonner sa passion première. Ami de Charles Filiger, Colin rejoint Gauguin à Pont-Aven durant l'été 1890. À partir de 1893, il met au point la technique de gravure au canif sur bois debout. Ses œuvres de 1890 à 1900 sont marquées par les innovations de l'école de Pont-Aven. Il s'installe à Lagny (Seine-et-Marne), en 1894, pour y exercer la médecine — qu'il abandonnera définitivement en 1901. Il se consacre alors à l'illustration de nombreux ouvrages : Les Philippe de Jules Renard, La Terre et l'Homme d'Anatole France, La Colline inspirée de Maurice Barrès… Il reste très attaché à ses origines lorraines dont les paysages, les villages et leurs habitants continuent à inspirer son œuvre. Colin est l'un des membres fondateurs de la « Société de la gravure sur bois originale » (S.G.B.O.) en 1911. Il en est le vice-président de 1920 à 1935. Noël Clément-Janin établit le répertoire de ses gravures en 1912.Après la Première Guerre mondiale, Colin poursuit son œuvre gravé d'illustrateur et se consacre davantage à la peinture. À partir de 1920, il voyage en Italie, en Sicile, en Espagne, au Portugal, au Maroc. Ces visites sont la source d'inspiration de sa nouvelle approche de la couleur. Paul-Émile Colin a illustré de nombreux ouvrages d'Émile Zola, de Maurice Barrès, Georges Duhamel, Anatole France, Rudyard Kipling, Hippolyte Taine, Jean Yole, etc. Tous ces livres sont illustrés de bois, principalement en noir. Un seul livre est illustré par des bois en couleurs : "Poèmes de France et d'Italie" de Pierre de Nolhac (1923), un seul est illustré d'aquarelles : "Séductions italiennes", de Clément-Janin, en 1929. A partir de 1929 il ne participera plus qu'exceptionnellement à des publications d'autres éditeurs. Il s'éditera lui-même, à l'enseigne de Paul-Emile Colin, au Bourg-La-Reine. Il fut Sociétaire de la Société Nationale des Beaux-Arts et du Salon d'Automne, Vice-Président de la Société de la Gravure sur Bois originale et fut fait Chevalier de la Légion d'Honneur. Dans son numéro de 1907, la "Revue lorraine illustrée" sous la plume de Gaston Varenne, a publié la première étude sur l'artiste qui n'en était qu'au début de sa carrière artistique. pp. 145 à 156 Cette même revue publiait, à nouveau, une étude faite par G. Varenne concernant cette fois-ci les pastels de P.E. Colin dans son numéro de 1913 pp. 1 à 8 Quelque années plus tard, en 1933, et toujours dans "Le Pays Lorrain" était à nouveau publiée une intéressante étude consacrée à l'artiste pp. 384-392. Expert : Madame Sylvie COLLIGNON - Expert : COLLIGNON Sylvie
Crédits photos : Contacter la maison de vente
Objets d'art et de décoration anciens

Méthodes de livraison